Montrougien depuis l'enfance et ancien violoniste,
Olivier Trillon, débute en 1999 la photographie.

.

Illustrateur Surf dans les années 70-80, il commence sa carrière de directeur artistique en 80-90
et collabore avec Massimo Iosa Ghini, Pucci de Rossi, Andrée Putman,
Philippe Decouflé, Moebius, Issey Myake, Chanel.
.
il fut primé de nombreuses fois en France et aux Etats-Unis,
il a notamment été récompensé par le prestigieux Type Directors Club of New York.

Il fait scandale dès sa première série en publiant dans le magazine Technikart
des natures mortes mélangeant de la viande de boucherie avec de la haute joaillerie.
.
Il collabore comme photographe pour les magazines: Vogue, Tyler, French, Double, Radikal...
et beaucoup d'autres magazines indépendants, comme le "Pure, Ponytail, Préférences, Common & Sense....
et sous l'association d'artistes "United Aliens", pour Daze & Confuzed et The Face.
.
Il obtient pour ses séries de parfum, trois fois consécutives, le prix "Jasmin"
décerné par le Comité Colbert de la Place Vendôme et réalise de
nombreuse campagne de publicité pour des marques de luxe comme
Cartier, Fred, Hermès, Valentino, Givenchy, Hugo Boss, Lancôme, Ferragamo, Yves Saint Laurent....

.
Après 20 années de recherche photographiques,
il publie son premier livre en 2009, Le sous-sol de Dieu, inspiré par Yuko Mishima.
Il prépare aujourd'hui un ouvrage basé sur l'imagination constructive et créative
d'après les écrits de Alex-F. Osborne et David Lynch,
puis un troisième, basé sur l'enfermement et la solitude ;
d'après des écrits de Bernard Lamarche-Vadel.
Le quatrième, sur le Surf, avec des écrits de Sylvain Cazenave & Michael Elliot Tomson.



www.oliviertrillon.com

Top